L'univers des chevaux - pursang arabe
 

Page d'accueil
Contact
Livre d'or
Histoire du cheval
tataï
équitation
soin du cheval
différentes races de cheveaux
=> Cheval frison
=> cheval de trait
=> cheval mustang
=> Pursang Anglais
=> pursang arabe
=> cheval de przewalski
mon club
différentes races de poneys
différentes races d'ane
conseils pour monter a cheval
Pages cachées
Vidéos
annuaires internet
forum
Chevaux maltraités


Pur sang arabe du haras Kabyuks près de Choumen. Créé par les Turcs pour les besoins de l'armée, ce haras élevait 1300 chevaux par an
 
Pur sang arabe du haras Kabyuks près de Choumen. Créé par les Turcs pour les besoins de l'armée, ce haras élevait 1300 chevaux par an

Les origines du pur-sang arabe sont mal connues et sujettes à bien des débats et aucun consensus n'a pu se dégager. Une chose est tout de même admise par tous : cette race est très ancienne, orientale et forgée par la rude vie en zones désertiques ou semi-désertiques.

À partir du travail de sélection de la dynastie perse des Sassanides, les arabo-musulmans créeront les chevaux arabes qui étonneront tant les premiers croisés par leur agilité.

Les premiers pur-sangs arabes arrivèrent en France au VIIIe siècle lors de la bataille de Poitiers. Au XIIe et XIIIe siècles, l'ordre du Temple prévoyait d'équiper son maître et ses hauts dignitaires de quatre chevaux dont un turcoman, autrement dit un pur-sang arabe. Quelques siècles plus tard, Napoléon Bonaparte œuvra pour promouvoir la race en lui permettant de se reproduire en race pure. Jusqu'alors, il n'était utilisé qu'en croisement.

Au XVIIIe siècle, quelques étalons ont été importés et croisés avec des juments autochtones de Grande-Bretagne. Les produits de ces croisements ont donné les pur-sangs anglais.

Trois étalons arabes sont particulièrement présents dans la race pur-sang anglais :

  • Byerley Turk, importé de Turquie dans les années 1700.
  • Darley Arabian, né en 1705. Il rejoignit l’écurie de Mr Darley en Angleterre.
  • Godolphin Arabian, né en 1724, fut offert à Louis XV par le Bey de Tunis.

Père de toutes les races, le sang vif de ces glorieux ancêtres coule dans les veines de presque toutes les races de chevaux légers modernes. Le pur-sang arabe a été utilisé à travers les âges pour affiner et améliorer de nombreuses races.

Parmi les haras célèbres, il faut citer Janow Podlaski (Pologne), Tersky Stud (Russie), Om el Arab (Allemagne) et Crabbet Park (Angleterre). Dans ce dernier vécut le "cheval du siècle", Skowronek, dont la lignée a produit plus de 1000 champions en 15 ans. À noter enfin que les Etats-Unis possèdent à eux seuls près de 90% des chevaux de cette race.


Ses caractéristiques ainsi que son homogénéité étaient déjà bien établies vers la fin du 1er millénaire, sous la dynastie Abasside des Califes de Bagdad. Le désert a forgé le cheval arabe. Presque mille ans de vie nomade en milieu hostile l'ont rendu endurant et sobre. Puis la vie aux côtés des bédouins l'a amené à parcourir de longues distances en peu de temps. Il y a gagné la vitesse et la robustesse.

Dans le désert les dunes peuvent se succéder à perte de vue, sous une chaleur torride suivie de la nuit glaciale. Mais le désert est aussi constitué de plateaux caillouteux et de montagnes aux sommets enneigés. Ce milieu est aussi hostile que varié et le manque d’eau reste la plus grande préoccupation. Aussi, les chevaux qui y vivent doivent se contenter de peu, quelques touffes d’herbes ça et là, quelques dattes, les maigres pâturages trouvés au gré des chemins. Lorsqu'ils vivent avec les hommes, cette nourriture peut être complétée avec du lait de chamelle.

Devenu domestique, le pur-sang arabe est souvent élevé par les femmes et les enfants lorsqu’il est poulain. À l’âge adulte, il vivra près de la tente, restant souvent sellé et entravé. Cette promiscuité le rend très proche de l’homme du désert.

Contrairement à une opinion répandue, les guerriers du désert montaient souvent des juments, plus calmes et moins fougueuses que les entiers, trop prompts à donner l’alerte en hennissant. Dans le désert les nomades donnaient parfois de la viande séchée aux pur-sang arabes cela les aidait à garder de la force.


 

Ces chevaux sont rapides, maniables, courageux et résistants. Le pur-sang arabe a une peau très fine et se montre à l’occasion un peu chatouilleux ; pour le pansage, une étrille en caoutchouc est préférable au métal et le bouchon doit être passé en douceur sur les points sensibles : hanches, ventre, face interne des cuisses et tête.

  • Taille — 1,45 à 1,55 m en moyenne.
  • Robe — Toutes les robes sont admises, sauf pie, la robe noire étant rare.
  • Morphologie — Il se distingue par un poil soyeux et la finesse de ses attaches, une encolure arquée, une tête particulièrement expressive et un profil concave. Sa poitrine est profonde et ouverte, son dos plutôt court et large, sa croupe est haute et généralement horizontale. L’attache de la queue, haute avec un port relevé sont caractéristiques de la race. Ses membres sont fins et solides, avec des jarrets longs et droits. La tête du pur-sang arabe est sèche : l’ossature est nettement marquée, les veines se devinent sous la peau. Le front large est surmonté de deux oreilles bien écartées et joliment dessinées. Son chanfrein court, souvent concave, s'achève par un nez fin aux naseaux très ouverts.

le pur-sang arabe à la particularité d'avoir 17 côtes alors que les autres chevaux en ont 18 et 5 vertèbres lombaires au lieu de 6. Ces deux points montrent bien que les purs-sangs arabes ont gardés leur pureté primitive

 


Dans le monde des sports équestres, sa discipline de prédilection est l'endurance où il monopolise toutes les meilleures places mondiales.

Il est également très recherché pour ces aptitudes en équitation de loisir et de Trec.

Il n'est pas rare de voir un cheval arabe dans des épreuves de saut d’obstacles.

Enfin les shows privilégient souvent la beauté au détriment ses qualités originelles.


STANDARD Morphologie Médioligne. Allures Étendues et rasantes. Tête Courte et carré avec une arête de chanfrein droite voire concave. Naseaux mobiles et ouverts. Yeux grands et écartés, très expressifs. Front large et plat. Encolure Longue et légère. Corps Épaules moyennement obliques, fortement musclées. Garrot saillant et musclé. Poitrine profonde. Dos et rein droits. Croupe ferme et proche de l'horizontale du dos. Queue attachée haut. Membres Articulations sèches. Jambes puissantes. Tendons secs et durs. Jarrets larges et souples. Paturons courts. Sabots ronds et durs. Robes Généralement baie, grise ou alezane, voire noire ou isabelle. Poils très fins. Taille 1,40 à 1,60 mètre avec une moyenne de 1,45 mètre. Poids 350 à 400 kg. RUSTICITÉ POLYVALENCE Initiation : Perfectionnement : Loisirs : (dressage, CSO, attelage, promenade, randonnée) Compétition : (endurance, modèles et allures, course) TEMPÉRAMENT Familiarité, obéissant, intelligent, maniabilité. Caractère affirmé des entiers, fort influx nerveux.





Commentaires sur cette page:
Commentaire de moncler( nahptoynsgmail.com ), 24/10/2013, 12 12 37 (UTC):
A mon tour de dire que OUI nous pouvons trouver de magnifiques petites chaussettes !



Ajouter un commentaire à cette page:
Ton nom:
Ton adresse e-mail:
Ton site web:
Ton message:

Aujourd'hui sont déjà 6 visiteurs (13 hits) Ici!
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=